l’antenne Hentenna .. ..

L’antenne Hentenna  « une antenne épatante ».

J’ai fait  la connaissance de celle-ci au salon de Harnes le 27 avril dernier , c’est notre copain F0FLE qui nous à présenté cette antenne. Le relais d’Albert pouvait être déclenché facilement et reçu 55  malgré une position mal adaptée de celle-ci.  » Intérieur d’un bâtiment en centre ville »  . Distance entre Harnes et Albert 60 km environ.

IMG_0332
fabrication F0FLE

vous pouvez retrouver cette réalisation sur le site suivant  ICI

fiche hentenna
fiche F0FLE

Bonne lecture à tous                                                                                                                73

sources: La roue libre  , joël F0FLE

F6KSS/F8DFO

« Petit émetteur Am »

schéma émetteur

Pour l’apprentissage du Code Morse on a le plus souvent recours à un oscillateur basse fréquence délivrant une note agréable. L’écoute s’effectue généralement sur un casque. Le montage que nous vous proposons a l’avantage de permettre la transmission de ce Code Morse à distance grâce à l’emploi d’un petit émetteur AM travaillant sur le haut de la gamme Petites Ondes.
Cet appareil pourra en outre constituer un excellent montage pratique d’initiation. La portée de l’émetteur .est évidemment très restreinte afin de ne pas perturber les émissions radiophoniques, et c’est la raison pour laquelle il porte le qualificatif d’« expérimental ».

Le schéma de principe

schéma émetteur

Le schéma de principe du montage est proposé figure VI-1. Deux transistors sont utilisés en tout et pour tout grâce à l’emploi d’un unijonction.

Pour délivrer la note audible on fait appel à un transistor unijonction T1 type 2N2646. Le condensateur C1 se charge à travers les résistances R1 et R2. Dès que la tension d’émetteur du transistor T1 atteint « la tension de pic » la jonction émetteur base 1 devient conductrice.

Dans ces conditions le condensateur C1 se décharge à travers l’enroulement primaire du transformateur T1. Ce dernier est un modèle très courant « de sortie » pour transistor d’environ 2 à 5 kΩ d’impédance primaire et quelques ohms d’impédance secondaire genre TRSS14 Audax. Dès que la tension émetteur est tombée, le transistor se bloque et le cycle recommence.

La résistance ajustable sert à déterminer la fréquence de la note engendrée.

Le cœur du montage fait appel à un transistor HF T2 monté en oscillateur « Hartley » modifié. Le circuit L1/C4 détermine la fréquence d’émission de l’ensemble.

La bobine L1 comporte à cet effet, 70 spires jointives de fil de 0,1 mm émaillé (ou sous soie) bobinées jointives sur un cadre plat de 50 mm de long et 18 mm de large. Un modèle rond de 10 à 12 mm peut convenir également.

La variation de la fréquence d’émission s’effectue par modification du coefficient de self induction, la capacité d’accord C4 restant fixe. C’est le procédé qu’emploient les constructeurs sur les autoradios avec les « variomètres ».

L’ensemble du bobinage doit pouvoir se déplacer ou glisser sur le cadre. Pour cela un moyen pratique consiste à enrouler préalablement sur le cadre un morceau de ruban adhésif du côté non collant afin que le côté collant se trouve précisément à l’extérieur.

Il suffit ensuite d’enrouler, par dessus, soigneusement les 70 spires jointives avec une prise au centre à 35 spires. Ces derniers restent alors bien en place grâce au côté collant de l’adhésif et l’on place un autre ruban adhésif du « côté normal » pour terminer l’exécution de la bobine L1.

D’un autre côté l’entretien des oscillations est provoqué par la cellule C2 R4 disposée entre la base du transistor T1 et le point froid du bobinage L1/C4. On peut être amené à modifier la valeur de R1 pour une meilleure transmission suivant le type de transistor employé.

La modulation d’amplitude requise pour ce genre de montage se réalise au niveau de l’émetteur par l’intermédiaire du transformateur T1.

Le condensateur C3 permet par ailleurs de munir l’appareil d’une antenne dont la longueur ne saurait excéder 1 m afin de réduire la portée du dit montage.

Le manipulateur sera tout simplement inséré dans la ligne positive d’alimentation  Le montage requiert 9 V via une pile 6F22.

Réalisation pratique:

Pour la réalisation pratique nous proposerons à nos lecteurs deux solutions puisqu’il s’agit d’un montage d’initiation.

La première possibilité de montage fait appel à une plaquette perforée au pas de 2,54 ou 5,08 mm. Cette plaquette ne comporte rien d’autre que des trous, elle est en stratifié genre circuit imprimé.

La figure VI-2 présente une implantation possible sur cette plaquette, des éléments constitutifs. Il est à noter ou remarquer que l’on peut très bien exécuter
ce montage suivant la figure VI-2 sur un morceau de carton ou bien une plaquette de contre-plaqué.

schéma émetteur

Tous les composants peuvent être disposés à plat sur la plaquette en question. Le transformateur TRt tiendra seulement par ses fils de connexions ou sorties rigides. Le primaire de ce dernier comporte trois sorties dont celle du centre qui n’est pas reliée.

On maintiendra le ferrocapteur Lj à l’aide de fils rigides traversant la plaquette à chaque extrémité. Le croquis de la figure VI-2 est publié à l’échelle* c’est-à-dire qu’il suffit de la découper et de la coller sur la plaquette toute perforée au pas de 5,08 pour obtenir la sérigraphie du montage sans risque d’erreur.

On perce ensuite le papier avec les connexions au moment de l’insertion des composants conformément au croquis. La figure VI-3 donne la vue de dessous de la plaquette c’est-à-dire les diverses liaisons à réaliser avec l’excédent des composants afin de bien traduire le schéma de principe.

Avec une disposition des éléments pratiquement identique on peut avoir utilement recours à une plaquette M Board dont l’utilité n’est plus à démontrer. Le ferrocapteur oblige l’emploi d’une plaquette M19. Cette dernière comporte 12 bandes conductrices repérées à l’aide des lettres A à L. Ces bandes sont elles-mêmes perforées régulièrement de 25 trous au pas de 3,81 mm.

A l’appui de ces coordonnées la figure VI-4 propose une implantation possible des éléments. Ces derniers sont tous montés à plat à l’exception du condensateur C4. Deux straps de liaison entre les bandes conductrices sont nécessaires en

H 18 J 18 et A20 F20

Cette fois-ci, il ne s’agit plus d’effectuer de liaison mais seulement de couper aux endroits adéquats les bandes conductrices comme le concrétise très bien la figure VI-5.

schéma émetteur

Pour le maintien du cadre on procédera de la même façon que précédemment.

Avant de mettre sous tension le montage il convient  de vérifier la continuité du circuit et de s’assurer qu’il n’y a point de soudure provoquant des courts-circuits accidentels.

La mise au point de l’émetteur consiste simplement à placer le radio-récepteur sur la gamme PO vers le haut du cadran et de déplacer le ferrocapteur en faisant glisser le bobinage L1, le tout en appuyant évidemment sur le manipulateur.

schéma émetteur

* dimension du schéma VI-2      AB = 11.4 cm     AD == 5.5 cm

source : « les modules d’initiation électroniques  » de   B.Fighiera    3éme édition 1980 

Radioamateurs-France2

Indicateur TWIN LAMP par F8AH..

La figure ci-dessous représente un indicateur simple et peu coûteux d’onde stationnaire pour ligne do 300 ohms.

TWIN LAMP

Il est constitué simplement par deux ampoules de lampe de poche et une courte section de ligne 300 ohms. Lorsqu’on l’applique à plat contre la ligne à contrôler, la combinaison des couplages inductif et capacitif est telle que toute puissance quittant la ligne, provoque l’éclairement de la lampe la plus proche de l’émetteur, tandis que la puissance réfléchie allume la lampe la plus rapprochée de l’antenne.

Lorsque la ligne est adaptée et qu’aucune puissance n’est réfléchie, la lampe côté antenne restera éteinte. La puis­sance d’entrée vers la ligne sera réglée pour amener la lampe la plus proche de l’émetteur à éclairer au maximum. Lorsque la lampe la plus proche de l’an­tenne commence seulement à rougir, le rapport d’onde stationnaire est d’environ 1,5 à 1.

Pour établir ce dispositif, prendre une courte longueur (25 à 50 cm) de feeder ruban 300 ohms et enlever environ 1 cm d’isolant sur un fil du centre de la pièce. Prendre ensuite une deuxième lon­gueur de 10 à 25 cm de long (suivant la fréquence» et la puissance de l’émet­teur) et en court-circuiter les deux extré­mités. Couper un fil au centre exact du morceau et en retourner les extrémités de chaque côté, juste de la longueur né­cessaire pour fournir des conducteurs aux ampoules.

Utiliser des lampes de cadran ou de poche à consommation la plus réduite que l’on pourra trouver.Souder le plot central des ampoules ensemble et relier le tout au point dé­nudé de la ligne de la section la plus longue. Souder ensuite les extrémités de la partie coupée de la section la plus courte à la coquille filetée des ampoules. Les figures 1 et 2 indiquent clairement ces opérations. 

L’ensemble complet forme une « Sec­tion d’Essai » que l’on peut brancher en série avec la ligne à mesurer.

N.D.L.R. — L’expérience montre que l’on a parfois — très rarement il est vrai — avec ce système, l’apparence d’une absence d’ondes stationnaires, alors que le taux réel en est élevé, quand il se trouve en certains points critiques de la ligne de transmission, spécialement aux ventres de courant. Il sera donc prudent de l’insérer successivement en plusieurs endroits et comparer les résultats. Il est moins connu qu’il existe une modifi­cation du twin-lamp, basée sur le même principe et donnant les mêmes résultats, qui n’exige pas la coupure du feeder d’antenne. On peut donc le glisser le long de ce dernier très commodément. L’inconvénient est que cette version est nettement moins « sensible » et, pour les  faibles puissances, il pourra être indispensable de se procurer des ampoules 1,5 volts – -10 m A (figure 3).

Dans tous les cas, on utilisera, pour la section du twin-lamp, un morceau de feeder identique à celui de l’antenne. La version des figures 1 et 2 pour câbles coaxiaux est possible, mais mécaniquement peu aisée.

Sources F8AH  Radio Ref mai 1951

Radioamateurs-France2

5 BDM RTTY WW Contest 2017

F6KSS

bannop4d

5 BDM RTTY WW Contest 2017Start at 12:00:00 UTC on January 21, ending 11:59:59 UTC on January 22 2017. 

Bands: 10 / 15 /20 / 40 / 80 meters, no WARC bands.

Mode: RTTY, 45 Baud, one contact with same station on each band is permitted.

CQ BDM TEST Entry: single OP – all bands, single OP – single band, multi OP – all bands, Multi OP– single band, SWL , QRP : 5 w, others stations max 100 w, stations may operate during contest on all bands and claim score only for one band. Contest exchange: RST plus digi start 001 Points: 5 points for QSO inside own continent, 10 for contacts outside own continent. DLL for MixW for CQ BDM download here : www.digitalrus.ru tks to Victor RA3BB UDC file for N1MM http://n1mm.hamdocs.com/tiki-list_file_gallery.php?galleryId=18 tks to Patrick ON6AT for request file, and Les G4OGB and Nick NA3M that…

View original post 84 mots de plus

Activation Cathédrale du Puy

F6KSS

Le samedi 24 octobre 2016 F6KQJ/P le radio club du Puy-en-Velay (43) activera la cathédrale du Puy 2e monument préféré des Français situé en JN15WD. Pour l’occasion une superbe QSL a été éditée et nous serons actif sur 80m – 40m et peut être 20m de 6h à 12h heure locale avec la référence DCF-044. Nous vous attendons très nombreux pour cet événement exceptionnel, pour les locaux vous pouvez venir nous rencontrer aux portes de la cathédrale Place Du For où nous serons installés. Cordiales 73 à tous.
Faites du bruit faites circulez et soyez nombreux!!!

On Saturday, October 24, 2016 F6KQJ / P radio club Puy-en-Velay activate Puy 2nd favorite monument of French cathedral located in JN15WD. For the occasion a beautiful QSL has been edited and we will be active on 80m – 40m and is 20m from 6 am to 12 am local time with reference DCF-044…

View original post 34 mots de plus

AÉRIEN 144Mhz 435 Mhz

F6KSS

article de 1952 

Cet ensemble pour 144 et 435 Mc/s a été établi de manière à obtenir un gain aussi élevé que possible, tout en rédui­sant au minimum l’encombrement et la prise au vent. Les deux aériens combinés sont fixés le long d’un mât unique ver­tical tournant.

Mc/s lire Mhz

AÉRIEN 144 Mc/s

aerien 144 435001

Cet aérien nous a permis d’établir l’année dernière la liaison 144 Mc/s avec Alger et Oran. Il est constitué par trois nappes superposées de trois éléments chacune. Le gain de l’ensemble est de 12 db. Le diagramme de directivité dans le plan horizontal est assez ouvert, ce qui facilite la recherche des stations.

L’aérien est construit « tout à la masse », disposition utile dans les ré­gions exposées à la foudre — les trois nappes sont de construction identique — elles comportent un doublet central ali­menté en folded — un directeur — un réflecteur.

Les trois…

View original post 623 mots de plus