Indicateur TWIN LAMP par F8AH..

La figure ci-dessous représente un indicateur simple et peu coûteux d’onde stationnaire pour ligne do 300 ohms.

TWIN LAMP

Il est constitué simplement par deux ampoules de lampe de poche et une courte section de ligne 300 ohms. Lorsqu’on l’applique à plat contre la ligne à contrôler, la combinaison des couplages inductif et capacitif est telle que toute puissance quittant la ligne, provoque l’éclairement de la lampe la plus proche de l’émetteur, tandis que la puissance réfléchie allume la lampe la plus rapprochée de l’antenne.

Lorsque la ligne est adaptée et qu’aucune puissance n’est réfléchie, la lampe côté antenne restera éteinte. La puis­sance d’entrée vers la ligne sera réglée pour amener la lampe la plus proche de l’émetteur à éclairer au maximum. Lorsque la lampe la plus proche de l’an­tenne commence seulement à rougir, le rapport d’onde stationnaire est d’environ 1,5 à 1.

Pour établir ce dispositif, prendre une courte longueur (25 à 50 cm) de feeder ruban 300 ohms et enlever environ 1 cm d’isolant sur un fil du centre de la pièce. Prendre ensuite une deuxième lon­gueur de 10 à 25 cm de long (suivant la fréquence» et la puissance de l’émet­teur) et en court-circuiter les deux extré­mités. Couper un fil au centre exact du morceau et en retourner les extrémités de chaque côté, juste de la longueur né­cessaire pour fournir des conducteurs aux ampoules.

Utiliser des lampes de cadran ou de poche à consommation la plus réduite que l’on pourra trouver.Souder le plot central des ampoules ensemble et relier le tout au point dé­nudé de la ligne de la section la plus longue. Souder ensuite les extrémités de la partie coupée de la section la plus courte à la coquille filetée des ampoules. Les figures 1 et 2 indiquent clairement ces opérations. 

L’ensemble complet forme une « Sec­tion d’Essai » que l’on peut brancher en série avec la ligne à mesurer.

N.D.L.R. — L’expérience montre que l’on a parfois — très rarement il est vrai — avec ce système, l’apparence d’une absence d’ondes stationnaires, alors que le taux réel en est élevé, quand il se trouve en certains points critiques de la ligne de transmission, spécialement aux ventres de courant. Il sera donc prudent de l’insérer successivement en plusieurs endroits et comparer les résultats. Il est moins connu qu’il existe une modifi­cation du twin-lamp, basée sur le même principe et donnant les mêmes résultats, qui n’exige pas la coupure du feeder d’antenne. On peut donc le glisser le long de ce dernier très commodément. L’inconvénient est que cette version est nettement moins « sensible » et, pour les  faibles puissances, il pourra être indispensable de se procurer des ampoules 1,5 volts – -10 m A (figure 3).

Dans tous les cas, on utilisera, pour la section du twin-lamp, un morceau de feeder identique à celui de l’antenne. La version des figures 1 et 2 pour câbles coaxiaux est possible, mais mécaniquement peu aisée.

Sources F8AH  Radio Ref mai 1951

Radioamateurs-France2

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s