COMMUNIQUÉ DU REF

L’utilisation des modulations numériques est maintenant autorisée depuis 2012. Le REF, par son action, a très largement contribué à cette libéralisation.
L’accès aux réseaux numériques qui se sont créés nécessite un identifiant de réseau individuel autre que l’indicatif traditionnel, appelé ID CCS7. Cet identifiant est officialisé par un serveur mondial situé en Allemagne, puisque ce pays a été autorisé dans ces modes bien avant la France, et les radioamateurs d’outre-Rhin sont donc leaders en la matière.
Pour respecter la législation française sur la connexion à ces réseaux numériques, il est nécessaire que cette attribution d’identifiant numérique se fasse sur la base d’une vérification de la réalité de la licence radioamateur ainsi que de l’identité de son titulaire qui demande un identifiant. Jusque-là, rien d’anormal, mais un problème a été soulevé, notamment lors de la réunion avec les administrations de tutelle le 17 décembre dernier. En effet, des associations ont contesté de façon virulente le droit que s’est arrogé l’une d’entre elles, le DR@F en l’occurrence, de gérer seule ces identifiants et de réclamer une copie du certificat d’opérateur, même édulcorée d’éléments personnels, ce que certains considèrent comme étant une demande illégitime venant d’une association qu’ils ne reconnaissent pas. L’accès à ces réseaux ne peut être, pour beaucoup, de la seule prérogative du DR@F. la suite ICI
source :  Lucien SERRANO, F1TE, président du REF
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :