Dictionnaire Rétro de la Radio « G »

G

GALENE. — Sulfure naturel de plomb. Ce minerai assez répandu se trouve en de nombreux endroits en France.

Il existe la galène naturelle et la galène artificielle. Ce cristal de galène possède la cu­rieuse propriété de redresser le courant. Lorsque celui-ci passe dans un sens, la galène se comporte comme un bon conducteur alors que, dans le sens opposé on peut le considérer comme mauvais con­ducteur. On obtient alors un cou­rant dont une alternance a une pré­dominance très nette sur l’autre. L’action de chacune des alternances complète, s’ajoute, et tout se passe conume si le circuit n’était parcouru que par un courant unilatéral. Le poste dit « à galène » n’utilise aucune source locale et son fonc­tionnement est dû à la faible éner­gie recueillie du poste émetteur par l’antenne de réception. C’est pour­quoi de tels récepteurs ne per­mettent que le fonctionnement d’un casque à moins que l’on ne fasse appel à un amplificateur. Mais alors, comme on se trouve devoir utiliser tous les dispositifs d’alimen­tation, utiles, aucune raison ne mi­lite plus en faveur de la galène comme détecteur et c’est un tube qui joue ce rôle. / Le poste à galène est fort intéres­sant partout où il est impossible d’avoir une source (secteur, piles ou accus) et chaque fois qu’il est appelé à fonctionner en un endroit où se trouvent réunies plusieurs personnes et dont une seule veut entendre, sans troubler les autres (hôpitaux, cliniques, etc.). Le poste à galène est beaucoup plus sensible qu’on ne le croit générale­ment, mais il faut disposer d’une antenne longue, bien isolée et bien dégagée.

GALVANOMETRE. — Instrument de mesures destiné à mesurer le pas­sage d’un courant dans un circuit. On peut employer ce mot pour dési­gner indifféremment un voltmètre, ampèremètre, etc..

GAMMES. — Abréviation de « gam­mes d’ondes » Celles-ci étaient com­prises depuis longtemps entre : 16 et 50 mètres (ondes courtes). 190 et 550 mètres (petites ondes). 800 et 2.000 mètres (grandes ondes). La récente décision internationale ayant tout modifié dans le but d’ob­tenir deux seules gammes toutes ces appellations sont modifiables selon les circonstances.

GENERATEUR ELECTRIQUE. — Machine qui transforme une éner­gie de forme quelconque en énergie électrique.

  1. — Abréviation de Grandes Ondes.’ Comme pour les OTC, OC. et PO. il est difficile de situer très exacte­ment les ondes que l’on peut com­prendre dans cette appellation qui est essentiellement variable.

GONIOMETRE (Voir Radiogoniomètre).

GRAPHIQUE. — Dessin qui, à l’aide de lignes courbes ou droites, montre la relation entre deux quantités variables.

L’exemple schématisé ici montre que, pour 60 volts (de plaque par exemple s’il s’agit de la courbe ca­ractéristique d’une lampe) on obtient 10 milliampères à la Plaque.

 G1011

Pour 210 volts, on obtient 20 millis et, pour 250 volts, on a plus de 30 millis.

Si l’on continuait à augmenter le nombre de volts plaque, l’intensité de ce circuit plaque, en millis, n’aug­menterait plus. C’est ce que l’on appelle le « point de saturation ». BRILLE. — L’une des électrodes d’une lampe.

Grille de commande : Celle qui cons­titue le circuit d’entrée et qui re­cueille les courants appliqués à la lampe.

Grille-Ecran : Ecran en forme de grille servant, entre autres, à annu­ler la capacité Grille-Plaque de la lampe.

Grille de suppression : Grille portée à un potentiel négatif et disposée près de la Plaque. Lorsque cette dernière, par son élévation de tem­pérature due au bombardement électronique (v. Lampe) s’échauffe, elle émet des électrons négatifs et fonctionne un peu comme une Ca­thode. Pour éviter ce que l’on appelle « émission secondaire » on dispose cette grille dite « de sup­pression » qui, étant négative, re­pousse le3 électrons négatifs (donc de même nom) émis par la plaque.

Grille en l’air : Se dit de toute grille qui n’est pas reliée, par le circuit dans lequel elle est inter­calée, à sa cathode (Cathode pour les lampes à chauffage indirect ou Filament pour les lampes à chauf­fage direct).

Grille flottante :  Se dit d’une grille de contrôle isolée et qui n’est pas connectée. Ce sont ces lampes dont on se sert pour provoquer, par l’approche de la main, un effet de capacité supplémentaire qui déclen­che le fonctionnement de la lampe et de l’ampli qu’elle commande. (Usages publicitaires dans la plu­part des cas.)

GROUPE CONVERTISSEUR. — Se compose d’un ensemble : moteur à essence-dynamo. C’est un ensemble qui permet de transformer l’énergie chimique (essence) en énergie élec­trique. , dynamo-alternateur : transforme le courant continu en alternatif; alternateur-dynamo : transforme le courant alternatif en continu. Dans ces deux derniers cas, c’est le mlême appareil réversible qui est utilisé.

transformateur à vibreur mécani­que : fonctionne sur une batterie d’accus (de voiture généralement) et donne du courant alternatif susceptible d’alimenter n’importe luei poste récepteur fonctionnant normalement sur ce courant.

73 de F6KSS

source : dictionnaire de la radio By GEO Mousseron

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s