ALIMENTATIONS

Dans les appareils qui nous intéressent ici, que ce soit un récepteur de radio, un électrophone, un amplificateur, un appareil d’électronique, l’alimentation constitue l’ensemble des circuits et des organes chargés de   fournir   à   l’appareil   le   courant   électrique   nécessaire  à son  fonctionnement. L’étage d’alimentation doit donc pouvoir fournir le courant df intensité nécessaire, et cela sous la tension qui convient.

Un récepteur de radio par exemple est dans la plupart des cas alimen­té par une pile de 9 volts, ou de 6 volts. Cette pile constitue l’alimenta-lion du récepteur. Lorsqu’on doit alimenter un appareil autonome demandant line intensité assez importante, 500 milliampères à plusieurs ampères, on a recours à une batterie d’accus de 6 ou 12 volts, de capacité convenable. C’est le cas par exemple d’appareils se trouvant à bord d’une voiture, d’une caravane, d’un bateau de plaisance, ou d’une alarme antivol devant êtreindépendante du secteur.

alim009

Dans le cas d’un appareil alimenté par le secteur, l’étage d’alimen-l;»tion comporte un transformateur à un ou plusieurs secondaires, et les circuits de redressement et de filtrage. A titre documentaire, nous repré­sentons en figure A 5 l’étage d’alimentation d’un amplificateur stéréopho­nique de 2 x 4 watts délivrant 1 ampère sous 24 volts.

alim007

Ce qui est absolument essentiel dans toute alimentation, c’est cette notion d’intensité de courant à fournir, de débit, et cela sous quelle ou quelles tensions. C’est d’ailleurs ce qui conditionne les dimensions, le poids… et le prix… des composants qui l’équiperont.

Ce terme d’alimentation désigne également un appareil, bien déter­miné. Il se branche sur la tension alternative du secteur, en 120 ou 220 volts, et délivre une basse tension, continue, filtrée, et éventuellement régulée, stabilisée.

En figure A 6, une alimentation rudimentaire, sans circuit de filtrage. On peut se contenter d’une ali­mentation très simple.

alim008
Figure A 6 Une alimentation rudimentaire, très simplifiée.

Lorsque l’intensité demandée est constante, en ce cas la tension de sortie est également constante. Mais si le courant débité est variable (cas d’un amplificateur basse fréquence), la tension de sortie n’est plus stable, elle varie. C’est pourquoi on fait également des alimentations qui sont stabi­lisées, régulées. La tension de sortie est stable et fixe, quelle que soit l’intensité débitée, ceci évidemment dans les limites normalement prévues.

Il existe de nombreux modèles, de caractéristiques et de conception extrê­mement variées. Nous en reproduisons un en figure A 7. Par le jeu d’un commutateur mettant en service différentes diodes Zener, on dispose à la sortie de 6 volts, OU de 9 volts, ou de 12 volts. Le débit maximum est de 500 mA et dans cette li­mite , la tension de sortie ne varie pas. Il existe  également le type d’alimentation donl la tension de sortie est continuelle­ment réglable. Par exemple on dispose de touters les tensoins de 1 à 20 volts,avec un débit  constant de 1 ampère.

 

alim010

73 de F6KSS

Publicités

Un commentaire sur “ALIMENTATIONS

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :