LE DECIBEL

images

L’amplification ou l’atténuation seront exprimées en bels en prenant le logarithme du rapport des puissances. On voit sur le tableau que le loga­rithme de 100 est 2, ce qui veut dire qu’un rapport de puissance de 100 représente une amplification de 2 bels et plus couramment de 20 décibels (20 db).

L’avantage de cette notation est qu’il est très facile de résoudre les problèmes d’amplification ou d’atténuation par une simple addition ou soustraction.

Si nous faisons suivre un amplificateur donnant 10 db d’un autre ampli donnant 15 db par l’intermédiaire d’un système ayant une atténuation de 2 db, l’amplification résultante sera : 10 — 2 + 15 = 23 db.

N.B. On peut aussi exprimer en db un rapport de tensions ou d’intensités, mesurées sur

Lorsqu’on a besoin d’évaluer l’atténuation ou l’amplification d’un système, on peut le faire en comparant la puissance recueillie à la sortie, à celle fournie à l’entrée. Soit P1 la puissance d’entrée, P2 celle de sortie. Le rapport des puissances sera P2/P1. Si ce rapport est plus grand que 1, il y a amplification ; s’il est plus petit que 1, il y a atténuation.

Prenons le cas d’une ligne de transmission. On lui fournit à l’entrée une puissance de 2 watts. Supposons qu’on recueille à la sortie une puissance de 1 watt, le rapport des puissances sera 1/2. L’atténuation est de 1/2 ou 0,5.

On trouve la puissance de sortie en multipliant la puissance d’entrée par ce rapport 0,5 caractérise notre ligne : 2 W X 0,5 = 1 W.

Si une puissance de 0,2 watt est fournie à un ampli qui donne à la sortie une puissance de 10 watts, le rapport des puissances est 10/0,2 = 50. Le signal est amplifié 50 fois.

On, peut donc se baser sur des rapports de ‘puissance pour évaluer une atténuation ou une amplification.

Cependant on préfère utiliser une autre unité, le bel, et surtout son sous-multiple, le décibel (1/10 de bel), écrit « db » :

L’impression que fournit une certaine puissance sur nos sens, n’est pas proportionnelle à cette puissance. Dans une salle un haut-parleur donne une certaine intensité sonore ; nous ajoutons un deuxième haut-parleur fournissant lui aussi la même puissance, de sorte que la puissance se trouve doublée. L’impression ressentie ne sera pas double, mais d’une valeur à peine supérieure à la première. On constate que nos sens sont sensibles proportionnellement non au rapport des puissances, mais au logarithme de ce rapport, ce qui donne un nombre bien moins important.

Sans entrer dans l’étude des logarithmes, on peut examiner la table suivante :

LOG DE  dB
1 0
10 1
100 2
1000 3
10000 4
1000000 5

des impédances égales. La formule pour un rapport de puissance est 10 log P2/P1 ; pour un rapport de tensions ou d’intensités, elle devient 20 log U2/U1.

Bien remarquer que les bels ou décibels ne représentent pas une valeur absolue comme les volts, les ampères, les watts. Ils expriment seulement un rapport et ne donnent par eux-mêmes aucune indication sur la puissance réelle si l’on ne précise pas la puissance d’entrée.

Quelques valeurs :

Rapport de puissance  dB
1,99 3
3,98 6
10 10
100 20
199,6 23
1000 30

pour info  Alexander Graham Bell

bonne lecture 

73 

F6KSS

source L Sigrand F2XS

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s