Antenne 10M par F3PD

Un certain nombre de camarades m’ayant demandé comment était réalisée mon antenne 28 MHz, j’ai pensé que la description suivante pourrait intéresser bien des lecteurs.

L’originalité n’en réside pas dans le principe radioélectrique (il s’agit d’une antenne doublet demi-onde ordinaire) mais dans la réalisation mécanique. La situation locale posait un problème assez délicat à résoudre en raison de l’impos­sibilité pratique d’accès au toit. Finale­ment, il apparut que la seule solution raisonnable était. une antenne verticale, parallèle à la façade de l’immeuble et auto-supportée à partir du montant d’une fenêtre. Les dessins montreront d’un coup d’œil de quoi il s’agit dans l’ensemble.

TWIN LAMP015

Le doublet est ici monté verticalement. Il se compose de 2 tubes en AG3 (l’AG3 est une qualité de.duralinox de 10X12 mm ,de longueur 2,50 m environ. La longueur exacte sera calculée par la formule usuelle sui­vant la fréquence de travail. Ces tubes A et B sont reliés mécaniquement entre eux par une pièce cylindrique en nylon, emmanchée à l’intérieur et coulissant doux dans chacun d’eux sur environ 10 cm. Autrement dit, c’est un bâtonnet en nylon de 1 cm de diamètre et à peu près 25 cm de longueur. Certains utiliseront de la stéatite, mais je conseille de préférence le nylon ou quelqu’autre matière HF laissant un peu de souplesse. L’ensemble étant bien droit et bien propre, nous passons sur chaque tube A et B un isolateur.

Chaque isolateur sera de construction solide, sans exagération dans un sens ou dans l’autre, et surtout avec des scellements réellement éprouvés à l’arrachement. Leur tête portera une pièce ronde en laiton (ou acier) de diamètre 18 à 20 mm, percée perpendiculairement d’un trou de 12 mm pour le passage du tube d’antenne, et terminée au bout par une vis de blocage de 8 mm avec contré-écrou. Le dessin montre clairement ces détails. L’entre-axe des isolateurs sera amené à 8 cm et, entre ces isolateurs, un collier en laiton sera fixé à l’extrémité de chaque tube pour la connexion électrique au feeder.

Il reste à installer cet ensemble au bout d’un bras horizontal convenable dont la longueur dépendra de chaque cas particulier. Dans mon cas, j’ai utilisé un tube, également en AG3, de 2 m de long et de diamètre 30 X 26 mm. A l’un des bouts, j’ai fixé une platine, toujours en AG3, de 5 mm d’épaisseur et de dimensions approximatives 15 X 5 cm à l’aide d’un manchon épaulé et claveté et de 3 vis de 5 mm. Cette platine porte 2 trous de 8 mm distants de 8 cm pour la fixation de la base des isolateurs et un trou central pour le passage du feeder. A l’autre extrémité, il y a deux colliers de chauffage central vissés dans les fers en U formant le chambranle de la fenêtre. (Dans le cas général, il y aurait lieu de faire effectuer des scellements sérieux dans la maçonnerie.) Le feeder coaxial traverse le bois de la fenêtre, passe à l’intérieur du tube et aboutit aux colliers cités plus haut.

Avant de fixer le tout à demeure, il faut régler un peu l’antenne. On la disposera à portée de main, en se méfiant des masses voisines qui pourraient fausser le réglage.

On libérera le tube B de sa vis de blocage, on couplera le feeder à l’émetteur, dont la puissance aura été réduite s’il y a lieu pour éviter les brûlures, et l’on mettra en route.

Le réglage consiste à rapprocher ou écarter les extrémités des tubes en faisant coulisser B jusqu’à la meilleure adaptation émetteur-antenne. C’est assez aisé, et d’ailleurs peu critique. On serrera alors les 2 vis de blocage des isolateurs, après avoir rendu symétriques par rapport à eux les extrémités des tubes, si l’on veut, dans un but d’esthétique.

Se méfier des colliers de laiton qui « gèlent ». Le luxe serait de pouvoir cuivrer le bout des tubes A et B et, mê­me alors, de souder directement sur cui­vrage. Surtout, ne pas affaiblir le dipôle par des trous de vis, et penser à boucher l’extrémité supérieure pour éviter l’en­trée de la pluie.

Il ne reste plus qu’à mettre en place à demeure, après une vérification générale soignée. Il se peut que le tube horizontal soit légèrement incurvé, s’il est long, par le poids à son extrémité. Pour maintenir l’antenne bien verticale, il suffit alors de glisser entre le tube et le collier de fixation, le plus près de l’émetteur, une petite cale on laiton ou alu dont on trouvera aisément l’épaisseur correcte. Do mémo pour empêcher le tube de tourner sur lui-même, on peut munir un des colliers d’une vis de blocage ou d’une clavette.

Je ne conseille pas d’utiliser des tubes d’antenne en cuivre. Le poids augmenterait dans de telles proportions que, compte tenu de l’effort d’arrachement du support causé par le porte-à-faux, on aurait certaines difficultés pour conserver un coefficient de sécurité raisonnable.

Il n’y a pas lieu de se perdre dans des calculs compliqués pour déterminer le moment d’inertie de l’ensemble, ou les différents efforts d’arrachement et de torsion, au moins pour une réalisation peu différente de celle-ci. On se souviendra cependant, en les choisissant, que ce sont les isolateurs qui pèsent le plus lourd.

Cette antenne a tenu sans incidents à toutes les tempêtes depuis deux ans, car, grâce aux propriétés de l’AG3, tel le roseau de la fable, « cela plie mais ne se rompt pas »… si, toutefois, c’est bien installé.

Bien que le dégagement soit mauvais  par construction, il y a déjà la moitié de l’horizon masqué par l’épaisseur de l’immeuble,  les résultats se sont révélés excellents.

Source Radio REF  F3PD JUIN 1951

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :